Turn off my tears

Comme promis, les deux dernières photos du shoot avec Julie de Waroquier et Frédéric Hosteing!

La première s’appelle « Help me lose my mind ». Julie ne pouvait pas le prévoir, n’ayant ni vu ni lu La Mécanique du coeur, mais ce qui m’est immédiatement venu en tête en la voyant c’est ça:

« Premièrement ne touche pas à tes aiguilles,
Deuxièmement ta colère tu devras maîtriser
Et surtout ne jamais oublier quoi qu’il arrive
Ne jamais se laisser tomber amoureux
Car alors pour toujours à l’horloge de ton cœur 
La grande aiguille des heures transpercera ta peau
Explosera l’horloge, imploseront tes os,
La mécanique du cœur sera brisée de nouveau »

Help me lose my mind

 

Et la seconde a pour titre « Turn off my tears », éteins mes larmes en français. Celle-ci me touche particulièrement au travers de ses doubles et triples lectures. Qui actionne le robinet? Dans quel sens? Dans quel but? Quand, en plus, Julie a parlé du fait que, lorsqu’on est manipulé, on croit souvent que c’est la personne responsable de nos larmes qui peut les stopper, le titre pouvant donc prendre la forme d’une simple demande ou d’une supplication désespérée, j’ai fondu. Cette photo est mon nouveau fond d’écran.

 

Turn off my tears

You are not authorized to see this part
Please, insert a valid App IDotherwise your plugin won't work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *