Carrousel funeste

Le teaser du premier roman de Fenriss, « Carrousel funeste », à paraître le 20 mars aux éditions Midgard, est sorti! Je vous en avais annoncé le tournage, me voilà à présent en train de m’enfuir en robe rouge devant l’inquiétant Florian Guy. La réal et le montage sont de Rémi Hoffman, Cyril Hiard s’est occupé de l’aspect technique et du post-traitement, et la musique a été concoctée tout exprès par Guy-Roger Duvert. J’ai adoré.

Pour vous donner encore plus envie de venir à l’avant-première du livre le 18 mars au Dernier bar avant la fin du monde (19, avenue Victoria, 75001 Paris), voici le pitch du livre:

« Paris, de nos jours. Tandis que l’automne fauche ses dernières feuilles, plusieurs destins, apparemment sans liens entre eux, vont pourtant s’entremêler au travers d’une terrible affaire de meurtre de masse.
C’est le cas de deux amis accidentellement impliqués dans le massacre, Samuel et Richard, ainsi que du commissaire Franco et de son ami l’inspecteur Markez, deux vieux routards de la Criminelle en charge de l’enquête et complètement dépassés par les événements. Mais l’affaire affectera également la jeune et rebelle Esperanza, poursuivie pour une raison qu’elle ignore elle-même, sans parler du baron Lupin, le seul d’entre tous qui soit conscient qu’un plan machiavélique est à l’œuvre et qu’il met en danger le monde Ordinaire tout autant que celui de l’Agartha, un monde proche du notre perdu entre rêve et imaginaire.
Alors que le carrousel funeste se met en branle, qui survivra à la terrible morsure de l’hiver approchant? »

 

Sinon je figurais sur un autre tournage hier, celui de la série américaine Rosemary’s Baby, une adaptation du film de Polansky réalisée par Agnieska Holland. J’ai voulu la jouer « fille sérieuse, je ne prends pas mon portable sur le plateau t’as vu », mais le résultat c’est que du coup je n’ai pas de photo du tournage, ni pu échanger mon contact avec les demoiselles présentes. C’est un fail. Cela dit ça ne m’empêche pas de vous dire qu’on tournait dans le 8ème et que je jouais une entraîneuse dans un club spécialisé à Paris: chignon banane confectionné avec talent par Fred (dont j’ignore le patronyme, mais qui est coiffeur et gentil), corset rouge créant une taille de guêpe sur une gaine porte-jarretelle des Nylons d’Oliv et loup rouge pailleté. J’ai hâte de voir la scène telle que tournée et gardée, je m’efforçais d’écouter les acteurs principaux tout en jouant mon rôle mais l’accent américain n’est pas celui que j’appréhende le mieux.

 

Hormis ça encore: Dorian, mon webmaster, a terminé la partie Vidéos de mon site et l’a incluse au design de celui-ci ce matin. Vous pourrez donc retrouver cette vidéo et bien d’autres à ces adresses:

Artistique (les vidéos pour le plaisir en somme)
Advertising
Behind the scene (bonus! Des backstages et même une interview!)