IMG_8470 copie 2

Pixelles

Conclusion d’une looooongue journée débutant par un atelier coiffure à six heures du matin et ponctuée d’un petit pique-nique entre modèles, photographes et mères de modèles dans un parc bien connu, ma séance avec Pixelles répondait à une envie de simplicité et de naturel (et de plans larges). D’ailleurs regardez voici un plan large.

IMG_8588_copie_2

On a fait deux séries, une avec une petite robe trop mignonne que je porte dans la vie de tous les jours, en jouant avec la lumière de fin d’après-midi, et une de nuit avec cette robe de soirée. Pour l’anecdote, on passait tellement un bon moment dans la pizzerria qu’on ne s’est pas rendu compte que le serveur nous avait oubliés et on a dû faire le shoot nocturne en une demi-heure pour courir attraper le dernier métro!

Défilé Es-aikha dans le four – je veux dire la japan expo.

Bon, j’exagère sans doute un peu. Quand on est arrivées, il ne faisait sans doute pas SI chaud que ça. Ou était-ce lié au fait qu’il était sept heures et demie? Je ne saurais me prononcer.

Toujours est-il qu’on était là! Enfin, après les essayages, la répétition, les échanges de robes à la dernière minute… Oui finalement je défilais avec « mon » corset, celui que Carmen a réalisé pour le mettre autour de moi sur la bannière de son site avant de m’annoncer qu’en fait il fallait que je l’achète. C’est une grande malade parfois, Carmen. Mais elle est si jolie et prend si bien l’air de l’innocence qu’on le lui pardonne :)

_IMG9357_WEB

_IMG9358_WEB

Je me rends compte que je n’ai pas grand chose à dire en fait, sinon que c’était sympathique et que tout le monde s’est bien entendu. Et tous les corsets trèèèèès beaux, mais c’est une évidence. Et pour une fois je n’ai pas marché sur ma jupe, je n’ai pas posé à la vitesse de l’écureuil dans Nos voisins les hommes, je ne me suis pas demandé « Bon, et maintenant, je fais quoi? ». En revanche je me suis changée sous la robe de Clara Maeda, qui abritait Lenelaï à ce moment-là, et ça, c’était vraiment très très bien.

Ah si, je sais: si vous y étiez et que vous avez pris des photos du défilé, faites-les nous parvenir s’il vous plaît! Ca nous fera très plaisir et vous aurez peut-être même droit à un bisou numérique :)

La vidéo de CoolADN:

TREMPLINS MODE JEUNES CRÉATEURS – ESAÏKHA CRÉATION from cooladn on Vimeo.

Le bal des illusions

Rendez-vous chez Nadège pour notre troisième séance photo! Cette fois dans la lignée de son projet Phantasmagoria, dans une ambiance bien plus claire mais non moins travaillée (capillotractée?) que les autres. Ici donc, le thème des illusions qui se cachent derrière le masque.

pour_florence

Rassurez-vous, on en a fait aussi où je n’en porte pas… Qui a dit « pour une fois »?

Ma première paname burlesque revue

C’était la quinzième, et coup de bol ou fait exprès de ma part, on fêtait ce soir-là l’anniversaire du Balajo. C’était aussi, spécialement, la paname de l’école, on pouvait donc y voir MademoiselleCherie dans le show. Ca, j’avoue, j’ai fait totalement exprès. Qui aurait franchement voulu manquer ça?

Toute la soirée, les artistes se succèdent et je trouve de jeunes messieurs pour m’apprendre les rudiments de la danse pratiquée ici. Mon énorme coup de coeur fut pour Plum’Ti et son numéro sur le Lac des Cygnes, incroyable. Amélie Poumon et son discours de campagne m’ont aussi fait hurler de rire, et Dandy Flo nous offrait notre content de masculinité. Bref j’ai beaucoup aimé, et en plus je passais la soirée avec un tas de gens bien. En fait je peux affirmer avec certitude que je reviendrai, et deux fois plutôt qu’une!

La vidéo où il y a plein de jolies filles pas très habillées:

IMG_9500_fl220611

Mot-clef: Andrew Blake

On voulait retravailler ensemble depuis un moment, Sandrine et moi. Quant à moi, je suis dans ma période « J’ai envie de poser en duo », comme en témoignent mes récentes séances avec Margaux, Anthrazit et Mikan pour ne citer qu’elles. Oui, j’ai des périodes. En ce moment je fais dans l’intéraction, le mois prochain ce sera peut-être autre chose. Ma foi, tant que j’ai des envies, ça prouve que la passion est toujours là. Bref c’est là qu’intervient Lilichene, lâchant au cours de la discussion que ça lui plairait, de poser pour Sandrine. Ayant dépassé avec elle le stade de la bise sur la joue depuis un moment, je lui propose, direct, un duo. Sandrine complète le tableau avec son inspiration: Andrew Blake. C’est là qu’on s’est dit que ç’allait être chaud bouillant et très très joli.

IMG_9438_fl220611

Pour parfaire le tableau, Margaux s’est gentiment occupée du make-up et de la coiffure pour nous transformer en femmes, et direction l’escalier de l’immeuble de Sandrine en petites tenues. Rien que ce détail ça valait le coup. Sandrine a même accepté de me shooter avec une chemise d’homme et une clope pour une photo que j’ai envie de faire depuis longtemps.

Une bonne journée.

Siri2

Rencontre d’âmes

Niiv, je connaissais son boulot depuis trèèèèès longtemps, sans oser la contacter. En fait à la base je la voyais surtout faire des autoportraits, donc je ne savais pas trop ce qu’elle ferait d’une modèle. Et puis… Et puis quand on ne connaît d’elle que ses images, elle est impressionnante la jolie! On a fini par faire connaissance et, joie! Chacune brûlait d’envie de rencontrer l’autre.

En vrai, c’est une fille très douce (et très très merveilleuse) qui m’a accueillie à la gare et m’a bichonnée comme une pièce de collection avant de m’emmener faire une balade dans un joli coin de forêt! Elle l’appareil à la main, moi juste avec un corset Volute et priant le chien d’un randonneur qui nous avait repérées de ne SURTOUT pas venir vers nous ou alerter son maître… Oh, au passage, escalader un arbre en corset, c’est possible! Vous en rêviez, Louve l’a fait pour vous.

Trève de conneries passons aux premiers résultats:

Sirithil6

Sirithil8

Sur ce je vous laisse, j’ai une fille à harceler pour avoir d’autres cichés…

Sirithil-5777 copie S

Retrouvailles aqueuses

Une semaine à Grenoble chez ma fée des bois! =) Souvenez-vous, Luthiaë et moi nous étions rencontrées l’été dernier: en nous rendant compte que chacune surkiffait le book de l’autre, on s’était dit « Il faut qu’on pose ensemble! » et j’étais passée un week-end dans la région. A l’époque, la miss en avait profité pour me shooter entre deux avec 4 mois de photos dans les pattes, là elle a continué pour notre plus grand bonheur.

Du coup, la première chose qu’on a faite (après les retrouvailles avec les cochons d’Inde) fut… ben vous devinez. Luth’ m’emmène dans un lac qui, la sécheresse aidant, s’est presque changé en marécage, avec des plantes à la surface et toutes ces choses. C’est là que j’ai achevé de détruire ma petite robe blanche, déjà un peu vaseuse au sortir de l’épisode « cascade ». Cela dit ces épreuves lui ont conféré le statut très recherché de « robe officielle de baignade dans les lieux publics » et de « mais oui tu sais la petite robe que je porte sur cette photo trop belle ». Sois fière, petite robe, tu as vaillamment servi la cause. Voilà ma façon de me rassurer sur mes péchés.

Bref donc je disais quelque chose au sujet d’une séance photo.

Sirithil_5774_copie_S

Comme vous pouvez le voir, on s’est bien amusées à jouer avec l’environnement, les reflets… Ici un cliché aux multiples inspirations particulièrement cher à mon coeur. Et de nous retourner trempées vers un chauffeur de bus incrédule – le temps n’était pas vraiment à jeter le touriste lambda à la flotte.

Le lendemain, on investissait avec l’adorable Marilou, maquilleuse et modèle, un parc de Grenoble avant de tester sur moi la théorie de la jeune fille virginale dans un champ d’herbes. Eh bien figurez-vous que ça marche, mes aïeux. Oui oui oui. Voyez plutôt:

die__sun_die_ii_by_luthiae_d3jhif6

Mon dieu c’était bien. Grenoble est en passe de devenir officiellement mon lieu annuel de « Je suis en vacances mais je ne peux pas m’empêcher de poser mais je me repose quand même ».

IMG_0270

Visiter des ruines romaines…

Voici un petit aperçu de ma séance avec Raphaël Bonjour, avec qui l’on attendait de travailler depuis un an. En fait on avait prévu le shoot, posé la date et toutes ces choses, et là bim! Imprévu. Reporté d’un an. Ce monsieur fait montre d’une patience toute suisse^^

[En cours d'expédition!^^]

Gothique donc, dans une tour de douane vieille de deux millénaires, dans une arène aussi, avec quelques photos qui font furieusement penser à des pochettes d’albums d’Epica.

La maquilleuse, Christa Durante, a profité de ma présence pour faire ses propres photos, très différentes. Autant dire qu’avec deux séances pour le prix d’une, j’étais assez claquée! Et c’est là que je rentre à Genève et que je me rends compte qu’Aline, qui m’héberge, disait vrai: c’est une ville morte. Vous imaginez ça vous, une ville plus grande que la capitale où les bus s’arrêtent à 21 heures?!

Bon donc voici moi par Christa qui ne se débrouille pas mal du tout au vu de son petit nombre de séances:

264046_1608008379480_1814328795_1024169_6395825_n

_MG_8994_02_L04Test_AD

Onirismes

Lors d’une balade-exploration-découverte avec Alexandre Deschaumes. Si vous appréciez la photo de nature, vous vous êtes certainement déjà arrêtés sur le travail de ce jeune photographe un peu rêveur en permanence sur les routes (et dans les airs) devant des paysages incroyables pour notre plus grande joie. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que monsieur le poète intègre également trèèèèès bien un modèle à ses rêveries évanescentes. Le destin m’a donné la chance de passer en Suisse pile au seul moment du mois où il pouvait être disponible, et j’aurais été bien bête de ne pas tenter de le contacter. Bien m’en a pris, il m’a dit oui, et nous voilà sur les routes des Alpes à la recherche d’une cascade perdue, à moitié au volant, à moitié au téléphone avec l’office de tourisme, enfin bref c’était l’aventure^^

J’aime bien l’aventure. Surtout quand elle se passe en compagnie d’un type à la fois adorable et talentueux, et qu’elle se solde par la découverte d’un lieu enchanteur. Sirithil, modèle tout terrain le retour de la vengeance: dans ce nouvel épisode, je nage jusqu’à des rochers pleins de vase avant de les escalader pour accéder à une cuvette sous la cascade et je passe sur des troncs en guise de ponts suspendus en affrontant d’énoooormes mues de serpents. J’ai oublié de préciser que j’étais en vacances cette semaine^^ En même temps, quand on passe une demi-heure à se boucler les cheveux pour tomber à l’eau les cinq premières minutes de shoot, on finit par se permettre quelques excentricités.

_MG_8994_02_L04Test_AD

Parce qu’il est juste merveilleux, Alexandre a déjà pris le temps de me retoucher quelques clichés. Pas encore de ma douche sous la cascade, mais d’un endroit plus calme où nous sommes allés ensuite. La suite tout bientôt sur mon site!

Paris, France | "L'homme est moins lui-même quand il est sincère, donnez-lui un masque et il dira la vérité." Oscar Wilde