Mata

On a fait ça ensemble il y a cinq ans, avec Nihil, mais on convient tous les deux qu’on s’est plutôt rencontrés il y a un an, un an et demi. Paradoxes temporels de la photo et du thé.

En tout cas, ça s’appelle Mata et je suis contente que ça existe.

Auteur : Florence Rivières

"Hold my tea." • Autrice, comédienne et photographe. Addictions : le thé et l'auto-stop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *