Le steamversaire

Avertissement : pour quiconque ne maîtrise pas parfaitement le droit international et est quelque peu à cheval sur la propriété intellectuelle, le contenu de cet article pourra sembler un peu obscur. Il n’en est rien. Tout est clair. Tout a été prévu. Enfin je…

Bref. Ce qui s’est passé c’est que je pensais être en situation de parfait bonheur : j’avais les fesses sur un quai de gare, un gros sac sur le dos, je venais de me venger d’une montée de 11km en vélo en la prenant dans l’autre sens, c’est à dire en vélo, le soleil finissait doucement de se lever et je conversais par messages avec une personne un peu spéciale. Et là, patatras ! je reçois un message de Caroline qui me demande si je viendrais à son anniversaire de mariage, les dix ans, rien que ça.

Pour resituer Caroline, ce n’est pas QUE une personne adorable, et trop jolie, et une corsetière de talent, ce n’est pas QUE la fille qui m’a déjà cousu une robe de mariée une première fois (Dieu merci j’ai seulement gardé la robe, mais ceci est une autre histoire) parce que je tenais à ce que ce soit elle, elle n’est pas QUE lumineuse avec son entourage, c’est avant tout une des personnes qui m’ont vue grandir. Pour de vrai. Elle m’a connue à 18 ans et elle est toujours là. Elle m’a connue quand mon oeil photographique se résumait à « OMG je ne suis pas à vomir sur cette photo, ce photographe doit être hyper talentueux ! » (Ahum…) et elle est toujours là. Elle a à peu près tout vu de moi, et elle est toujours là, et par-dessus le marché elle m’invite à son anniversaire de mariage.

J’ai chialé, un peu.
Oui bah, oui. Je suis quelqu’un d’émotif. Zut.

L’anniversaire en question était sur une thématique steampunk, dans un château, avec un jeu de piste – GN – chose avec les autres invités, et pour décrire un peu les choses, je suis persuadée qu’on nous a menti. Ce n’était pas un anniversaire de mariage mais une bêta : à mon avis, Caroline souhaite se reconvertir comme wedding-planner et nous étions tous son crash-test.

On partageait une chambre avec MademoiselleCherie et son homme (et mon… le… le type, là, à qui je dis je t’aime et tout), et ça aussi c’était déjà rigolo.

150530-AN9A8385-JessGRINNEISER
De toute évidence, je ne serais pas sortie sans un corset Volute. Photo : Jess Grinneiser.

Pourquoi je vous parle de tout ça ?
Parce qu’on a peut-être un peu piraté le lieu pour diverses expériences photographiques collaboratives. Ainsi, Jess a pris des photos de tout le monde, dont de moi, puis j’ai pris Marie-Anne en photo pendant qu’il tenait le réflecteur, photos que Marie-Anne a d’ailleurs retouchées parce que je n’avais pas fini mon mariage (l’autre, pas celui-là) (vous suivez?), puis j’ai voulu faire des autoportraits mais mon trépied (Jess) ayant une âme, c’étaient des autoportraits mais pas tout à fait quand même, et c’est là que le concept de direction artistique a pris tout son sens dans ma vie.

Nous avons donc décidé que nous partagions la paternité de certaines images.
Vous voyez un peu ce que je voulais dire avec mon histoire de propriété intellectuelle?
Pour Marie-Anne c’est plus simple, elle parle de collaboration schizophrène. Elle a sans doute raison.

150530-AN9A8594-JessGRINNEISER
Le coup du rayon de fin de soirée qui dure trois minutes en haut de la tour, un classique qui fonctionne toujours pour animer vos événements. Photo: Jess Grinneiser.
150530-AN9A8602-JessGRINNEISER
Photo: Jess Grinneiser.
150530-AN9A8610-JessGRINNEISER
Photo: Jess Grinneiser.
AN9A8732-Modifier
Photo : River, Modèle : MademoiselleCherie, Assistant : Jess Grinneiser, Post-prod : Ooni. Comme vous le voyez on gagne en complexité. (Ce set est voué à finir sur Zivity, à propos.)
AN9A8737
Photo : River, Modèle : MademoiselleCherie, Assistant : Jess Grinneiser, Post-prod : Ooni.
AN9A8746-Modifier
Photo : River, Modèle : MademoiselleCherie, Assistant : Jess Grinneiser, Post-prod : Ooni. franchement pour des gens malades avec pas d’heures de sommeil je trouve que c’est pas mal.
AN9A8768-Modifier
Photo : River, Modèle : MademoiselleCherie, Assistant : Jess Grinneiser, Post-prod : Ooni.
AN9A8855
Direction artistique : River, Modèle : Sirithil, Photographe : Jess Grinneiser, Assistante : euh… Ooni ou MademoiselleCherie, je… Non allez j’en ai marre, je suis perdue.
AN9A8861
« Et tant qu’à faire, avant de quitter cette chambre avec une si jolie lumière, tu m’aiderais pas avec ma série? » Direction artistique : River, Modèle : Sirithil, Photographe : Jess Grinneiser
AN9A8863
Sigili – Direction artistique : River, Modèle : Sirithil, Photographe : Jess Grinneiser

Publié par

Florence Rivières

Autrice, comédienne, tête de mule. Aussi modèle, photographe, couteau suisse. Troubadour, hippie, féministe. Et d'autres mots encore.

You are not authorized to see this part
Please, insert a valid App IDotherwise your plugin won't work.

Une réflexion sur « Le steamversaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *