La fabrique à bonbons

Trois jours après avoir fait exploser toutes les vitres de l’école d’ingénieurs connue sous le nom d’EPITA, la petite Nana s’aventurait innocemment au dernier étage d’un immeuble de la région parisienne. J’avais répondu à une annonce du CandyLab quelques temps avant déjà, mais ce n’est qu’en ce début juin qu’on avait réussi à trouver un moyen de se voir. Au programme, pin-up dans le salon, la chambre, la cuisine, et l’occasion  pour moi de porter mes premiers vrais bas nylon. Miaou…

Marie-Anne me maquille rapidement, sourit de contentement en me voyant bouche bée devant le miroir, puis file à son partiel en nous laissant, Vincent aka mon ami-guide-et-garde-du-corps, Jordan aka son homme et deuxième photographe du duo, et moi, faire des photos. Eh bien j’ai passé un excellent moment. Jordan a très bien su me mettre à l’aise, et a même réussi à me faire trouver jolie! Encore une victoire de CandyLab o/

Petite preview en attendant la suite, parce que je suis fière d’avoir réussi à faire ça malgré Jordan qui me répétait, mais ne te fais pas mal non plus, hein! :

2IMG_2084web

Publié par

Florence Rivières

Autrice, comédienne, tête de mule. Aussi modèle, photographe, couteau suisse. Troubadour, hippie, féministe. Et d'autres mots encore.

You are not authorized to see this part
Please, insert a valid App IDotherwise your plugin won't work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *