Jules

Conséquence logique de la fin de l’écriture de mon livre, l’envie et le temps de poser plus régulièrement sont revenus. Pour d’autres gens que mes amis de longue date, je veux dire. Connaître de nouvelles personnes. Recommencer à vivre ce processus qu’on appelle la rencontre. Sans compter que j’ai de la lingerie de créatrice (Coucou Delicate Nightmare) qu’on m’a offerte et que je n’ai toujours pas shootée.

À Lyon, je trouve des amis proches, mais aussi des inconnus dont les premiers me disent le plus grand bien. Le terrain idéal pour reprendre.

Jules, l’anonyme d’Instagram, m’a ainsi conviée à monter sur son toit, à jouer les insectes, à me baigner dans ses lumières colorées et les volutes de sa machine à fumée. Et j’ai aimé ça.

Et vous ?

jules 2017 1 B. jpg

jules 2017 2. jpg

jules 2017 3 jpg

jules 2017 4 jpg

jules 2017 5 jpg

jules 2017 6 jpg

jules 2017 7

jules 2017 8

jules 2017 10

jules 2017 11

jules 2017 12

jules 2017 13

jules 2017 14

jules 2017 15

jules 2017 16

jules 2017

Auteur : Florence Rivières

"Hold my tea." • Autrice, comédienne et photographe. Addictions : le thé et l'auto-stop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *