Geek Faeries

J’ai sauté d’un train à un autre, et mes pieds ont à peine touché le sol de Paris entre Grenoble et Orléans. Ce week-end, c’étaient les geek faeries, et j’étais bénévole. Et il y avait beaucoup de choses à faire.

Vendredi: le tournage de Noob.

Comme l’an dernier, l’équipe de la web-série Noob organisait sur le site du festival un tournage géant, profitant de l’événement pour recruter toute sa figuration parmi les GNistes et costumés présents, et on m’avait proposé d’ajouter mon nom à la liste. Mes obligations spécifiques ne prenant place que le samedi soir, j’ai dit oui. Je ne l’ai d’ailleurs pas regretté parce que l’ambiance bon enfant de la journée m’a été des plus agréables. Ont été tournées des scènes de combat, de mort, de silence halluciné, et le réalisateur, Fabien Fournier, s’est dit fort satisfait de ses troupes. Quant à moi, j’avais prévu mon petit nécessaire anti-coups de soleil, et j’en ai fait bénéficier deux des acteurs visibles au premier plan.

Bon, je leur ai prêté du fond de teint et de la poudre, quoi. Mais apparemment la différence à la caméra était notable.

1

mkup1

mkup2

 

Voici deux captures d’écran de l’épisode finalisé où vous pourrez vous amuser à me chercher:

Capturenoob1

Capturenoob2

 

Samedi: le festival et les eroteek faeries.

Mon samedi de festival était assez libre jusqu’à la fin de l’après-midi. Si ça ne m’a pas empêchée de rendre service à droite à gauche, ça m’a aussi donné l’occasion de faire le tour du festival et de l’apprécier pleinement.

Et de jouer à Rock Band en corset, oui.

Eh bien on a vu plus facile.

3

 

Pour tout vous dire, une fois mon tour fait, j’ai surtout passé du temps avec Caroline, sur le stand Volute, que je ne vois pas assez… et que je verrai encore moins puisqu’elle s’apprête à fermer sa boutique d’Arts et Métiers. Des moments précieux ont donc été vécus, pour moitié avec un serre-taille vert pomme qu’elle m’a permis d’aller arborer dans le festival en disant à qui voulait l’entendre d’où il venait.

Mon vrai job en tant que bénévole était de prendre soin de MademoiselleCherie, qui performait à la nocturne: les eroteek faeries. Ce qui s’est passé c’est environ l’enchaînement suivant: un autre bénévole m’a appelée en me décrivant le concept de la nocturne (érotique pour les geeks donc) et m’a demandé si j’avais des idées. J’avais mieux: des gens. J’ai donc appelé Marie-Anne dans la foulée et l’histoire de ce coup de fil est restée dans la légende. Elle était plus ou moins à califourchon sur un mec quand son téléphone a sonné. Echange:
– Allô?
– Marie-Anne, je ne te dérange pas?
– Ca dépend, tu en as pour combien de temps?
– En fait, je voulais te proposer une scène…
– Tu me déranges pas du tout. Raconte-moi.

Et c’est ainsi que de fil en aiguille je me suis retrouvée stage-kitten officielle de la star de la soirée. Malheureusement on n’a ni photos ni vidéos à vous montrer, mais cette soirée s’est gravée dans les mémoires. Et c’était bon, oh oui.

Dimanche: défilé et remballage.

Enfin, le dernier jour, j’avais promis à Carmen, d’Esaikha création, de défiler pour elle dans cette tenue sur mesure qu’elle a créée en m’annonçant « Tu vois ce défilé de Victoria’s Secret? Je vais te faire une cape comme ça, et pour aller avec, tu sais ton corset Volute que tu mets tout le temps?, ben le même patron. » Mon maquillage est de Zélie; je vous livre une photo de la scène et une du groupe des défileuses. Pour la petite histoire, si je suis pieds nus sur scène, c’est que j’ai prêté mes chaussures à Caroline, qui défilait, pour sa part, pour la talentueuse Clara Maeda, dans une tenue qui a d’ailleurs tellement tapé dans l’oeil de Marie-Anne qu’elle ne devrait pas tarder à se la commander.

defile

FBA-GF2012-Caremen

Publié par

Florence Rivières

Autrice, comédienne, tête de mule. Aussi modèle, photographe, couteau suisse. Troubadour, hippie, féministe. Et d'autres mots encore.

You are not authorized to see this part
Please, insert a valid App IDotherwise your plugin won't work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *