Errances psychiques

Julie de Waroquier, ce n’est un secret pour personne, est une personne que j’apprécie particulièrement à bien des égards. En général, quand on peut se voir, on se voit. De toute évidence et à en juger par ces captures des comptes Instagram de Julie, Solenne J et Justine Jugnet, on a pu en ce jour de Samhain.

instagram

Au delà de ces déductions fines et élaborées, ça a commencé comme une séance habituelle chez Julie de W: elle m’a demandé si je serais tentée pour un projet bizarre, j’ai dit « Ouiiiiiiiiiii! » parce que j’aime bien les projets bizarres. En fait, ce n’est pas tout à fait exact. Julie est persuadée qu’elle m’aime parce qu’on peut me demander n’importe quoi, moi je sais que je l’aime parce qu’à chaque fois qu’elle me propose quelque chose de bizarre elle me touche à un endroit très personnel.

Il y avait donc Justine (ma doublure lumière) et Solenne (qui passait par hasard et a fait les photos backstage de cet article), des cookies et du curry relevé. Des conseils capillaires ont été donnés, des maquillages testés, et c’était parti. Je me suis fait cinq coiffures différentes, j’ai porté deux robes (l’une est un cadeau de PvonB, l’autre une création Clara Maeda), des bijoux Grenouilleries (pour changer), je suis restée stoïque (la plupart du temps), et à la fin on avait tellement exploré les tréfonds de la folie humaine que ça faisait une série entière.

Et en attendant de pouvoir vous la montrer…

JFJ (1)

JFJ (20)

JFJ (27)

JFJ (30)

JFJ (42)

Publié par

Florence Rivières

Autrice, comédienne, tête de mule. Aussi modèle, photographe, couteau suisse. Troubadour, hippie, féministe. Et d'autres mots encore.

You are not authorized to see this part
Please, insert a valid App IDotherwise your plugin won't work.

Une réflexion sur « Errances psychiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *