Sans vouloir vous inonder

Où je réalise que, depuis des mois, on termine des épisodes de la saison 2 de Sans Vouloir vous Déranger, on les envoie aux contributeurices via Kickstarter et Tipeee, mais ils n’atterrissent jamais… ici.

C’est une excellente occasion, cependant, de vous donner des nouvelles. Onze épisodes sur douze sont terminés et en ligne, nous n’attendons plus que le son du douzième, qui va demander encore un peu de patience puisqu’il implique une composition originale. Mais il se murmure dans les cercles autorisés que des nouvelles devraient arriver à un moment cet automne. En attendant, il est de bon ton de rassembler le reste de la saison ici.

J’ai appris énormément de choses, et la principale aura été, pour la saison 3 ( ! ) et en règle générale, d’arrêter de confondre écrire ce que je veux et écrire ce que je pense pouvoir réaliser. L’histoire d’Estelle et de Solène n’est pas terminée, et je compte bien vous offrir une véritable fin ; nous verrons quelle forme elle prendra le moment venu.

Le Tropeur de l’extrême – Season finale

Il y a quelques mois, Bastien aka Le Tropeur m’a proposé… un rôle. S’est ensuivi : un tournage (rempli de gens bien), un délai de post-prod (fort raisonnable), et désormais : cet épisode, qui est le final de la saison 2 du Tropeur de l’extrême.

Il est possible que la logique veuille que l’on regarde les vidéos précédentes avant celle-ci, ceci dit. Qu’à cela ne tienne, on est heureux et vous, prévenus, donc la voici tout de même !

Un cameo, et Arya

Oui, alors, je passe la quasi-totalité de mon temps libre sur Le Premier Roman, et je vous raconterais bien ce que ça fait, mais ce serait à la fois moins de temps passé sur le texte susdit, et aussi quelque chose qu’on n’aime pas trop sur les Internets.

via GIPHY

Dans les interstices ouverts par ce « quasi » cependant, il m’arrive de passer la tête dans l’entrebâillement d’une porte ou une autre – ici, celle de la chaîne du Tropeur qui m’a confié un doublage dans son dernier épisode. Et quelques petites choses encore. Vous verrez.

Réminiscence

Il y a quelques années, on a tourné un film. Ensuite du temps a passé, il a changé de titre, s’est doté d’un compositeur, et en fin de compte, il sort.

Réminiscence : Souvenir d’une connaissance acquise dans une vie antérieure, quand l’âme, qui vivait dans le monde supra-sensible des essences, contemplait les Idées ; éveil par l’âme des possibilités latentes qu’elle porte en elle-même.

Scénario : Florence Rivières
Réalisation : Steve E. Morel
Maquillage et coiffure : Comtesse Léa
Bande originale : Alexandre Thepot
Robe : Clara Maeda