Archives pour la catégorie Sigili

_MG_3167-2

Valentine

Valentine, je ne l’aurais pas rencontrée sans le projet, sans Sigilí, sans toutes ces marques. Et je suis bien contente de l’avoir lancé, parce que sans ça je n’aurais pas non plus lu, ni partagé avec vous, cet article sur la façon dont elle a vécu et géré les suites de son viol, et c’est important qu’il circule.

On a passé deux ou trois théières, je ne sais plus vraiment, à discuter toutes les deux, et on aurait continué si on n’avait pas eu rendez-vous.

_MG_3167-2

_MG_3170

_MG_9843

Steph & Alex

Je suis passée chez Steph et Alex. Ils avaient des cicatrices et des histoires pour moi depuis longtemps.

_MG_9840

_MG_9843

_MG_9846

_MG_9851

Ensuite on s’est posés autour d’un thé. On avait tous plus ou moins la flemme de faire des cordes, et puis Alex a suggéré qu’on se fasse quand même une petite session training histoire de dire, tranquille. Quelques dizaines de minutes plus tard, ceci est arrivé :

shib

_MG_9828

Corwin

Au début, quand Guillaume a proposé de poser pour le projet Sigilí, nous ne savions pas trop où aller. Alors j’ai envie, en attendant qu’il vous raconte ses cicatrices, de vous parler un peu de l’hôtel Pasteur, où nous avons fait les photos.

Il a été un hôpital, une faculté de chirurgie dentaire réquisitionnée par les étudiants en mai 68, puis laissé à l’abandon. Et puis, alors qu’il était question de le réhabiliter, il a été décidé de finalement, simplement l’ouvrir. Ce n’est pas un squat, pas une friche artistique. C’est un espace ouvert et autogéré que n’importe qui peut venir occuper de ses projets, de ses activités. Il y a de l’art, de l’éducation populaire, de la réinsertion par le sport, et le plus beau c’est que tout change en permanence. On a créé un espace vide et la place pour les propositions des gens de s’y développer. Ça m’a rempli de suffisamment de joie pour avoir envie de vous y envoyer à votre prochain passage à Rennes.

_MG_9813

_MG_9816

_MG_9819

_MG_9820

_MG_9821

_MG_9828

_MG_9830

_MG_9832

_MG_9836