Des nouvelles de la souscription

Le kickstarter de l’Art de la pose a allègrement dépassé les 35% il y a quelques jours. Ca me fait plaisir ; pour un peu, mon ulcère cesserait de se creuser, mais n’y comptons pas trop.

J’ai reçu un tas de messages de soutien, adorables. Ils me motivent beaucoup, et surclassent largement par leur nombre et leur impact les quelques messages d’insultes que j’ai pu recevoir. Cela dit, on m’a même reproché mon titre (provisoire), m’accusant de narcissisme. C’est assez facile, en effet en y réfléchissant, va prouver que tu n’es pas égocentrique. Mais donc, c’est un peu comme si j’écrivais un livre sur la culture du viol (ce qui est le cas, mais pas que), que je le titrais « Parce qu’au fond on l’a toutes un peu cherché » et qu’on venait me dire que je fais l’apologie du viol. Comment dire.

was-that-sarcasm

Du coup, j’ai eu envie de vous remercier ici (voilà, c’est fait), et aussi de faire un peu d’exégèse avec vous. L’art de la pose, déjà, contient en lui-même un présupposé de base : c’est que la pose, oui, c’est un art, ne vous déplaise. Dans mon appréciation de l’activité, c’est du jeu, c’est être le comédien d’un seul instant, mais tout de même jouer. C’est faire de son corps le support d’une vision, qu’elle soit purement esthétique ou porteuse de sens, et qu’elle soit la nôtre, celle du photographe, ou même celle d’un tiers (direction artistique, je crie ton nom). Je me propose de défendre cette thèse. Et je fais référence à Sun Tsu parce que je suis une fifolle. Osez le narcissisme, ensuite. Avec le présupposé de la première partie du titre, l’ironie de celle-ci devient manifeste. La mention du narcissisme n’est alors que du discours rapporté, et non une revendication en tant que telle. Dire Osez, c’est dire : ne vous laissez pas dicter ce que vous avez le droit ou non de faire. Dire Osez le narcissisme, c’est dire : non seulement vous n’avez pas à attendre la validation de qui que ce soit pour faire ce qui vous plaît, mais en plus vous vous devez à vous même de ne pas vous retenir à cause des jugements de valeur que l’on vous apposera. J’aurais pu écrire Osez être une salope, mais je serais passée à côté du clin d’oeil à la célèbre association, et surtout… de la place du mythe de Narcisse comme mythe fondateur de la peinture (*).

Et le reste, vous le lirez dans mon livre…!

CP-Lartdelapose-35p

 

(*) A ce sujet, je vous recommande vivement de lire « Les enjeux du portrait en art, étude des rapports modèle, portraitiste, spectateur » de Lorraine Alexandre, c’est sa thèse et écrit du point de vue du photographe, mais c’est très accessible, et moi j’ai passé un très bon moment.

Osez le narcissisme

Depuis le temps que je vous en parle, à demi-mots ou non, ça y est ; c’est le jour J, l’heure H, tout ce que vous voulez.

J’ai lancé le kickstarter de mon projet de livre. Il se trouve .

On peut y pré-commander le livre de façon à ce que je puisse, moi, l’imprimer et vous l’envoyer, acheter une version e-book pour pas cher ou juste donner une petite pièce, et pour ceux et celles qui voudraient davantage participer, il y a des shootings photo, des séances de coaching et des tirages à la clé. Nous avons jusqu’au 25 décembre pour remplir l’objectif, donc le mieux à faire, c’est aussi de partager le lien partout et avec tout le monde !

Pour la peine, j’ai même fait un petit communiqué de presse, comme les grands.

CP-lartdelapose

L’art de la pose is coming

Vous le savez peut-être ou pas, en ce moment j’écris un livre. Sur la photo, sur les modèles, sur le rapport au corps, à l’image, à la perception de soi et d’autrui dans la société. Pour le financer, j’ai choisi de passer par une souscription via une campagne Kickstarter. Je vous écris ici pour vous prévenir que la page, sur laquelle vous trouverez une vidéo, un synopsis complet du projet et plusieurs surprises, sera mise en ligne le 10 novembre à 11h. D’ici là, vous pouvez toujours vous abonner à la page Facebook du livre en cliquant sur l’image, ou vous abonner à ma newsletter via le formulaire ci-joint, afin de ne manquer aucune update !

ban_fb

 


Questionnaires et sondages – A votre bon coeur !

Chers tous,

C’est vrai depuis plusieurs années : je reçois régulièrement des questions de jeunes filles (et pas que) sur l’activité de modèle. Qu’est-ce que c’est, comment faire, comment ça se passe, quels sont les rapports entre modèle et photographe, etc. J’ai moi-même eu un certain nombre de réflexions sur le sujet, et là, j’aimerais condenser tout ceci en un -peut-être- futur projet chouette. C’est là que vous pouvez aider, chacun à votre niveau. J’ai préparé plusieurs questionnaires sur les habitudes photo, et des modèles, et des photographes, et même de toi, cher public, afin d’avoir des données un peu fiables.

Ce que vous pouvez faire :

Répondre à l’un ou l’autre (ou plusieurs si vous vous reconnaissez dans plusieurs catégories) de ces questionnaires. Plus j’ai de réponses, plus je peux obtenir une vision représentative de notre petit univers (au delà des gens que je connais qui n’en forment finalement qu’une facette).

Partager ces questionnaires autour de vous, exactement pour la même raison. Et inviter vos ami(e)s concerné(e)s à faire de même, si le coeur vous en dit.

 

Si vous êtes modèle : Lien direct : http://goo.gl/forms/JucUWOQA5B

 

Si vous êtes photographe : Lien direct : http://goo.gl/forms/7Z1eVPL1sL

 

Si vous n’êtes ni modèle, ni photographe, mais que vous suivez le travail de modèles ou de photographes de façon régulière : Lien direct : http://goo.gl/forms/IouJIPZZMu

Dans tous les cas, un résumé des réponses sera rendu disponible sous une forme ou une autre afin de satisfaire votre propre curiosité. En revanche, tous les questionnaires sont anonymes (avec possibilité de s’identifier uniquement si vous le souhaitez), cela pour vous permettre d’être le plus honnêtes et complets possible. Il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse ; ce que je veux, c’est votre ressenti à vous.