Errances nocturnes

Ce soir, j’ai eu droit à un bien joli cadeau: la vidéo que Mathieu Le Lay avait tournée avec moi l’été dernier. C’était principalement destiné à être un test de son 5DmkIII en basses lumières, et le peu de temps dont nous disposions (qui tourne de nuit en plein été en devant attraper le métro à minuit, aussi…) ne nous a pas permis de vraiment développer une histoire, mais déjà l’ambiance du rendu me plaît énormément, aussi Mathieu m’a-t-il permis de partager cette ébauche avec vous. A vrai dire, sans savoir quelle sensibilité artistique il a, j’aurais été surprise de trouver le résultat si bon.

Voici donc pour vous Sirithil par Mathieu Le Lay, un soir dans les rues de Montmartre 🙂

J’en profite, du coup -transition- pour vous parler d’un projet plus abouti et de longue haleine de Mathieu: son documentaire de 50 minutes sur le travail d’Alexandre Deschaumes, qui a enfin vu le jour il y a peu. D’ailleurs, des rediffusions sont encore prévues sur Montagne TV et Ushuaia TV mardi, notamment, et à votre place, je ne les raterais pas. Enfin moi je dis ça…

Goodnight everyone!

Parfum de Liberty

En passant: le clip publicitaire réalisé lors de la séance photo d’hier pour les bijoux Parfum de Liberty, et en particulier leur collection Atlantide.

Si la lumière est plutôt sympathique et la musique bien choisie, je regrette qu’on n’aie pas eu plus de temps à y consacrer, ce qui aurait permis au cadreur de davantage prendre son temps et aurait évité certaines approximations. Cependant Marine, notre commanditaire et sirène en chef, semble satisfaire du résultat, donc ma foi…

Des fois, il y a des surprises.

Comme l’autre jour. Je discutais avec Laura, qui en tant que dessinatrice/illustratrice/bref artiste, se tient au courant de ce qui se passe chez les gens qui dessinent. Et donc à un moment donné:

« Dis donc, je crois que j’ai vu un dessin inspiré d’une de tes photos sur un concours »

6502

Ben oui. Et quelques temps plus tard, je recevais un message de Fanny D., l’auteure de l’oeuvre en question, faite à partir d’une photo de Niiv, la première fois que nous avons travaillé ensemble. Plein de bons souvenirs, sans compter que le dessin est très réussi; je vous le fais donc partager 🙂

Gaetano di Falco

Il y a un moment, le dessinateur et illustrateur italien Gaetano di Falco m’avait demandé s’il pouvait se servir d’une de mes photos, signée Tancrède, comme inspiration pour une illustration. Une fois l’accord de ce dernier pris, Gaetano a commencé à travailler. Mais il a apparemment bifurqué d’inspiration plusieurs fois en parcourant mon book, et j’ai eu la surprise, au final, de découvrir une illustration clairement inspirée d’une photo de Luthiaë, mais où la robe et l’environnement avaient été remplacés par d’autres, singulièrement différents. Je vous montre le résultat.

gaetano di falco

The lake

La séance du jour était due à une rencontre du vernissage Allégories: François Thomas m’avait abordée, parlé, puis ré-écrit derrière, et nous voilà partis dans la forêt en direction d’un petit lac secret, car difficile d’accès. Pour la petite histoire, on s’était rendu compte une fois le shoot prévu que je connaissais sa fille, qui conduisait pour le gala nocturna. Comme quoi le monde est vraiment vraiment minuscule.

aIMG_3798

aIMG_3825_DXO

aIMG_3900_DXO

 

Bon outre ça le shoot c’était vraiment sympa. Ma tolérance à l’eau couverte d’algues a semblé impressionner François, et oh! Un artiste brésilien, Eduardo Francisco, a même été inspiré par l’une de nos photos: je lui avais dit combien j’aimais la déesse celte Epona, et il m’a fait ce joli plaisir.

Epona copy