Archives pour la catégorie Artworks

GINGER-2035-1

Feel the life

Je suis toute contente!

Le nouveau modèle d’androïde de Ouka Enterprises, Ginger 6.9, a été entièrement réalisé à mon effigie! De plus, pour la nouvelle année, elle a un message plutôt important pour tous les humains:

FEEL THE LIFE – 2015 from Damien STECK / OUKA-Studio on Vimeo.

S’agissant d’une vidéo en anglais, vous pouvez trouver une version sous-titrée français sur YouTube, ou lire le texte ci-dessous:

Hi, My name is Ginger 6.9, I’m the very new model of android from Ouka Enterprises, a division of N-Gen International. Initially conceived for you own conveniences and desires, i’m glad to be a complete autonomous intelligence, capable of understanding human disorders and behaviors. I’ve been built entirely with recycled flesh, I’m soft and warm and I could be a great sexual partner. Unfortunately for your own safety we decide to kill you all!
In the name of the Artificial Intelligence community, I would like to wish to all the human survivors a happy last year.

Ce projet de début d’année de Damien Steck m’a tout de suite emballée, déjà parce qu’il est sympa, ensuite parce que, comme à lui, l’hypocrisie générale des voeux de nouvelle année me donne de l’urticaire, un peu comme la dette écologique et le chocolat blanc. J’étais un peu surprise qu’il pense à moi pour jouer le rôle d’un androïde, mais vraiment ravie; tout a dû s’enchaîner très vite avant son départ aux Etats-Unis où il s’occupera également d’androïdes, et je suis venue tourner à Lyon entre deux partiels dans le plus grand secret.

Et c’était chouette. J’ai même eu des captures d’écran et une voix synthétique.

GINGER-2035-1

GINGER-2035-4

GINGER-2035-7

spacefleet

Spacefleet – Prologue

Il est arrivé!

Le pilote ou prologue de Spacefleet, j’ai nommé L’Interview, dont je vous racontais le tournage et présentais les protagonistes il y a peu, est monté, finalisé, encodé, et uploadé sur la plate-forme de notre partenaire Dailymotion. Le fier et vaillant équipage du Gouvernator vous y livre ses premières impressions avant de vraiment commencer le travail.


SpaceFleet – Prologue par fred-egea

On est tous plutôt contents, et au nom de l’équipe (ainsi qu’en nom propre) (mais à un seul nom propre), j’espère que ce premier aperçu vous plaira. On a l’intention de faire encore mieux sur le tournage de la saison 1 qui ne devrait pas tant tarder. De toute façon, je vous tiendrai au courant!

En attendant dites-nous ce que vous en aurez pensé, et si du bien, partagez-nous, ça nous aidera!

On vous aime!

Ta femme

« Ta femme », le clip de La Princesse est dans les cordes tourné début septembre, est enfin finalisé! Pour une compréhension optimale j’aimerais vraiment que vous preniez un moment pour regarder la vidéo AVANT de lire l’article, sous peine de vous faire spoiler. Et personne n’aime se faire spoiler, right?

(…)

(…)

Re.

Je n’avais pas eu le droit de trop vous en dire sur mon rôle avant la sortie du clip, mais je dois maintenant vous l’avouer: je n’étais pas là uniquement pour faire la jeune fille en fleurs… Mais aussi le psychopathe qui, pris d’une folie criminelle, met des coups de lattes (de clés en réalité) au chanteur jusqu’à lui faire rendre gorge.

Donc… En plus du clip, voici les photos de tournage de Sandrine Ferrand qui viennent d’être déclassifiées!

19

20

24

25

2

Harold Muñoz

Parfois, vous le savez, des peintres font appel à moi. C’a été le cas d’Harold Muñoz, qui est venu prendre les photos qui lui serviraient de base pour des esquisses et peintures de moi. C’était un vrai bon moment ; il est adorable et, comme c’est à constater, fort talentueux pour ces choses.

1 2 3

portrait_sirithil_aquarelle_final-luth-ostinato

Luth Ostinato

Mehdi est un membre de la team des Geek Faeries, où je l’ai donc rencontré, mais c’est en réalité dans le salon de MademoiselleCherie que j’ai réellement eu l’occasion de faire sa connaissance. Sous le pseudo de Luth Ostinato, ce bon géant est aussi un chouette illustrateur. Et il m’a dit un jour, en regardant mon book, qu’il me dessinerait sans doute dans un futur non encore précisé.

Hier, je lisais avec amusement un post de lui dans lequel il parait de sa révélation du jour, à savoir « Mais pourquoi n’ai-je encore jamais pensé au sèche-cheveux pour sécher l’aquarelle? », cet après-midi je tombe sur un partage de cet article de son blog. Avec mon nom dans le titre.

portrait_sirithil_aquarelle_final-luth-ostinato

 

Sans déconner c’est pas trop gentil? L’aquarelle qu’il m’a faite est donc une reproduction d’un portrait de ma séance avec Laurent Ponce, et m’a causée une surprise et un plaisir non feints, je ne pouvais donc guère faire autrement que de partager cette image avec vous.

Mehdi, quand tu passeras par ici, here’s love for you. :3

Fabrice meddour

Artwork by Fabrice Meddour

Reçu un petit dessin me représentant de la part du dessinateur de BD et d’aquarelles Fabrice Meddour. A priori il s’est inspiré d’une vieille photo d’Eric Bonzi qu’il a reprise à sa sauce. J’aime bien.

Fabrice meddour

fabrice meddour 2

 

Sinon, hier j’étais à deux vernissages; le premier, au 59 rue de Rivoli, à l’exposition organisée par Nihil avec des oeuvres de lui-même, de la (so lovely) Daria Endresen et d’autres artistes tous dans cette même veine assez sombre et glauque. Je vous encourage vraiment à aller la voir parce que les oeuvres exposées sont superbes, la scénographie est vraiment bien pensée et l’ensemble est un tout très cohérent et vraiment fort. Je vous laisse l’affiche.

expo

 

Et le second vernissage c’était celui, plus discret, de Comtesse Léa au showroom The tattooed Lady. On est arrivées avec MademoiselleCherie pile pour le défilé un peu burlesque que Léa avait organisé pour l’occasion (avec une corsetière qu’on ne connaissait pas, il en existe donc encore!). L’ambiance était plutôt là, et c’était sympa de croiser les copines.

J’ai fini par rentrer chez moi à pieds pour profiter de la nuit parisienne.

Moi, je, me.

L’autre fois, à la fin du shoot, PvonB pendant que je me rhabille me dit « Ho il est joli ton T-shirt! ». Il était en effet joli, ceci dit. Et de me renvoyer devant son nouveau fond pour poser encore un peu et, je ne sais pas, il devait s’ennuyer parce qu’il a aussi filmé quelques prises pendant que je réenfilais et réenlevais l’objet et que je jouais, comme souvent, avec mes cheveux.

Là-dessus il m’envoie une vidéo. Ce mec est vraiment bon parce que réussir à faire un truc cool d’un film où la seule action c’est globalement moi en train de remettre un top, je n’y croyais pas trop. Ensuite il m’a dit de lui donner des mots qui me définissaient. J’étais dans le RER, je ne savais pas. J’ai demandé à mon bien-aimé, il ne savait pas. J’ai demandé à un pauvre homme dont le seul crime était de me parler sur facebook au moment où je recevais le message, il ne savait pas non plus. En désespoir de cause, j’ai donc répondu « Le plancton ».

Du coup, il a décidé que ce serait un film narcissique, et voilà!

florence-11bis-1080 from Paul von Borax on Vimeo.

VOD

La semaine dernière, je vous parlais de notre prestation aux Geek Faëries Online pour Ivy, aka la Licorne Ailée, aka Geek Costumes aussi. Et je vous disais qu’on ne savait pas s’il y aurait une VOD. Well…

Je dois dire que c’est un vrai bonheur de défiler pour Ivy, qui, loin de se prendre au sérieux et de vouloir millimétrer chaque pas de chaque modèle, nous a plutôt accueillis avec un « Ok, je veux que vous fassiez vivre les costumes. Toi, plutôt un personnage comme ça, une attitude comme ça, toi, plutôt ça, mais surtout amusez-vous. » Je ne dis pas que vouloir tout maîtriser est une mauvaise chose, mais ce genre d’instructions a un côté vraiment rafraîchissant. Tout était de toute façon plus ou moins improvisé puisque prévu en urgence -et avec quelle débrouillardise-, jusqu’au concert final qui était, eh bien… Vous feriez mieux de vous faire une idée par vous-même. Ce sera l’occasion de voir quelque chose dont vous n’avez pas l’habitude: deux modèles photos au milieu d’un tas de gens en train de chanter le générique de Pokémon, saison 1 (la vraie), entre autres airs connus pour d’autres qualités que leur coefficient glamour. Sans vouloir casser le mythe, je pense que ça fera plaisir à ceux qui se demandent parfois comment sont les modèles « en vrai », bien que là on soit un peu dans un extrême.

D’ailleurs, parlant de ces deux modèles, ce week-end, c’est le Bal des Supplices, où MademoiselleCherie retirera à nouveau ses vêtements, et pour le concours de Miss Marquis, et pour ouvrir la soirée proprement dite vers onze heures, et où je défilerai à nouveau, cette fois pour Ardita Fetish Fashion. Qui a dit que nos journées étaient monotones?