Interview-portfolio

Je me rends compte que je n’ai pas posté ici depuis que la dernière interview de She Deraz est sortie, alors que j’ai l’impression qu’un tas de choses sont arrivées. Seulement, ce ne sont pas des choses qui sortent (relativement) vite comme en photo : j’ai fait du montage et de l’écriture. Beaucoup. Longtemps. J’ai aussi développé une tendinite ce faisant. Je vous en parlerai.

En tout cas, She a souhaité m’interroger sur quelques-unes des photos qui ont compté sur mon chemin, et je lui ai répondu de mon mieux. Si jamais…

affiche-corpsdeau

Corps d’Eau

J’ai fait cette photo de ma photo.

Donc j’expose ce soir avec plein de chouettes artistes au Yono, rue Vieille du Temple à Paris (et je poste une photo floue exprès parce que.)

Une publication partagée par Florence Rivières (@florencerivieres) le

Elle est floue. C’est fait exprès, c’est pour vous inciter à venir la voir, et les autres de cette exposition collective, ce soir au Yono lors du vernissage, et jusqu’au 6 janvier sinon.

affiche-corpsdeau

C’est la première fois que j’expose en tant que photographe, et c’est Iffic, entre deux réunions de prod de Paradoxe, qui me l’a tout naturellement proposé cet été. Et c’était assez génial d’essayer, avec l’aide d’Armony, de trouver comment faire rentrer le thème dans mon univers à moi aussi intimement que possible.

(Et en plus ça m’a flattée <3 )

_MG_3167-2

Valentine

Valentine, je ne l’aurais pas rencontrée sans le projet, sans Sigilí, sans toutes ces marques. Et je suis bien contente de l’avoir lancé, parce que sans ça je n’aurais pas non plus lu, ni partagé avec vous, cet article sur la façon dont elle a vécu et géré les suites de son viol, et c’est important qu’il circule.

On a passé deux ou trois théières, je ne sais plus vraiment, à discuter toutes les deux, et on aurait continué si on n’avait pas eu rendez-vous.

_MG_3167-2

_MG_3170

Florence01

Pascal Gentil

Vous savez, ce genre de personnes qu’on prévoit de contacter pendant des lustres, et on ne le fait pas, le temps passe et il faut un braquage pour finalement les amener dans votre salon et vous donner l’occasion de leur dire « Et au fait, j’ai prévu de t’écrire depuis environ trois ans » ?

Non ? Ça ne vous est jamais arrivé ?

Moi, si, avec Pascal Gentil. Mais ça valait le coup de prendre le temps.

Florence01