2-Hector

H

J’ai photographié le plus beau dos du monde et ce qu’il disait n’était pas mal non plus.

Certains couteaux s’apposent pour une bonne raison ; parce qu’ils le doivent et parce qu’on a besoin qu’ils soient là.

Les cicatrices de H., je pense, entrent dans cette catégorie. À peine mon nouvel objectif en main, nous nous rencontrions enfin, et je capturais les motifs qui parsemaient son dos et son épaule. Mais il vous en parlera mieux lui-même.

_MG_8329 _MG_8333 2-Hector.